Lettres persanes – Montesquieu

mlettrespersanes

365 p

Quand j’étais en première littéraire, pour la séance sur le roman épistolaire, j’ai eu le choix entre Les liaisons dangereuses et celui-ci. J’ai choisi le premier. J’avais envie de découvrir l’autre livre qui m’avait été proposer.

Résumé de l’éditeur: L’Orient et l’Occident, le sérail et les salons, les intrigues des sultanes et la coquetterie des Parisiennes, les songes du harem et les propos de café, les muftis et le pape, les gouvernements réels et les constitutions imaginaires… Voilà de quoi se nourrit la correspondance entretenue par Usbeck et Rica, seigneurs persans partis à la découverte de la France de Louis XIV, avec leurs amis demeurés à Ispahan. Révolutionnaire par sa forme « mes lettres persanes aspirent à faire des romans en lettres », écrivait Montesquieu, satirique et enjouée, cette œuvre offre un condensé des théories les plus audacieuses de l’auteur. Éloge du rationalisme et de l’esprit critique, réflexion sur le bonheur , plaidoyer pour une politique et une religion raisonnable: la philosophie tient toute entière dans ce livre en apparence badin, qui s’est imposé comme l’un des premiers grands chefs-d’œuvre des Lumières.

J’avoue que les histoires sont remplies de guerres de religion. Mais, qu’on y prenne bien garde : ce n’est point la multiplicité des religions qui a produit des guerres, c’est l’esprit d’intolérance, qui animait celle qui se croyait dominante.

Mon avis :

Les personnages principaux des Lettres persanes, Usbeck et Rica quittent la Perse, leur pays natal pour partir à la découvert de l’Occident. A leur arrivée, les deux amis passent quelques temps ensemble puis Rica décide de partir pour Venise. Dès le début du séjour en France, les deux voyageurs se posent beaucoup de questions sur les coutumes des Occidentaux. Dans les lettres qu’ils échangent entre eux ou avec leurs amis restés en Perse, ils font part de leur étonnement au sujet des tenus vestimentaires des femmes. A propos de la politique, ils s’émeuvent que les gens de qualités n’aient aucun travail, que le plus grand roi du monde les occupent grâce à des plaisirs.

Jusqu’à la 250e pages, Montesquieu m’a captivé, par la suite, je  me suis lassée de ces comparaisons incessantes entre l’Orient et l’Occident. Cette lecture est toujours d’actualité, elle permet de mettre en lumières les différences entre deux parties du monde qui ont toujours du mal à se comprendre aujourd’hui.

Ma note : 3/10

Infos pratiques :

Disponible en poche aux éditions GF Flammarion n°1482

Disponible en version numérique aux formats epub et kindle

Une réflexion sur “Lettres persanes – Montesquieu

  1. Pingback: Joyeux anniversaire | aliehobbies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s