Les fausses confidences-Marivaux

J’ai bien sur entendu parler de ce classique de la littérature. Cette pièce de théâtre de Marivaux est ma première rencontre avec l’auteur. Cette comédie en 3 actes est écrite en prose.

marivaux

Marivaux est né à Paris en Février 1688, il fait des études de droit sous la pression familiale. Il commence sa carrière d’écrivain en 1721. Les fausses confidences est publié en 1737.

Infos pratiques:

Auteur: Marivaux

Genre: théâtre

Editeur: Larousse

Parution: 1737

159 pages

Résumé de l’éditeur:

Dorante aime en secret Araminte, une riche et jolie veuve, qui est hélas d’une classe sociale supérieure à la sienne et s’apprête à épouser un vieux comte. Aidé de son valet Dubois, il imagine alors un stratagème pour conquérir en une journée le coeur de la jeune femme. Représentée pour la première fois en 1737 par les Comédiens Italiens, Les Fausses Confidences est la dernière grande pièce de Marivaux. À travers les demi-vérités et les manipulations de Dubois, cette comédie douce-amère révèle que l’amour est bien souvent affaire d’amour-propre.

Mon avis:

J’ai aimé cette pièce de théâtre de Marivaux, même si je l’a trouve un peu complexe. L’intrigue est simple Dorante aime Araminte, qui est d’une classe supérieure à la sienne. Aidé de son valet Dubois, il fait tout pour conquérir la femme de son cœur. C’est très compliqué pour lui, qui ne croit pas en ses chances.

Ma note: 5/10

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s