La chanson de mon iPod (février 2016)

Pour ce mois de février 2016 la chanson de mon iPod est Cavaliers de Vincent Niclo. Cavaliers est extrait de l’album hommage à Luis Mariano. Cela ne vous a pas échapper depuis la création du blog, Vincent Niclo y est très présent. Je l’apprécie particulièrement comme chanteur et mon iPod aussi.

cavalier.vincent niclo

Photographie extraite du clip

 

Demain, à l’heure du combat, quand le tambour battra,
chacun s’élancera vers la gloire, vers la gloire, vers la gloire ou le trépas.

Demain, quand la paix renaîtra, quand tout refleurira,
et quand tu reviendras, la victoire, la victoire, la victoire chantera.

Alors vers le ciel, au soleil des moissons,
alors vers le ciel dans un gai carillon, demain, les cloches sonneront, pour toi, et pour tes compagnons.

Demain, quand tu défileras, ta belle sera là, qui te tendra les bras, pour la fête, pour la fête, pour la fête du retour.

Cavalier cette fois, je partage ton sort, cavalier comme toi, je vais braver la mort.

Cavalier du pays tartare, Cavalier contre les barbares, vainc, vainc de la mort,
figure au vent, va-t’en braver la mort.
Sur le sol de tous vos ancêtres, sur le sol qui vous a vu naître, va, dans cet enfer, bardé de fer, va-t’en frapper plus fort.

Cavalier, pars au galop, cavalier fais le serment,
cavalier, d’être un héros, cavalier, vainc de la mort.

Cavalier, pousse ta monture, Cavalier, file à toute allure,
cours au champ de bataille et dans le combat contre l’ennemi qui t’attend là-bas, va-t’en braver la mort.

Cavalier tout au long des plaines, Cavalier cours à perdre haleine,
va toujours de l’avant, et sur ton cheval, de face et fumant, va-t’en braver la mort.

Cavaliers.

 

J’aime cette chanson pour la mélodie qui est très entrainante. La chanson s’adresse à un cavalier (ça vous l’avais compris) qui part à la guerre. Elle exprime, les sacrifices fait par ses hommes: quitter leur foyer, défier la mort et l’ennemi pour faire triompher son pays. Les cavaliers lors des grandes batailles du Moyen-Age et des guerres napoléoniennes étaient des militaires respectés, ils étaient les premiers à charger.

Le clip de cavalier est très beau. Vincent est sur un plage de sable, les pieds dans l’eau et deux cheveux sont lancés au galop sur la plage.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s