Le cadavre anglais – Jean François Parot

Le cadavre anglais est le septième opus des aventures du commissaire Nicolas Le Floch. Ce que j’aime par dessus tout dans cette série, c’est la manière dont l’auteur nous fait voyager.

Jean-François Parot est né en 1946, cet ancien diplomate féru d’histoire débute sa série des aventures de Nicolas Le Floch en 2000.

le cadavre anglais

Fiche pratique:

Auteur: Jean-François Parot

genre: roman historique

Année de parution: 2007

Nombre de pages: 429

Disponible en livre de poches au éditions 10-18

Disponible en version numérique aux formats e-pub & kindle

Résumé de l’éditeur:

Paris 1777, un mystérieux prisonnier meurt en tentant de s’évader de la prison du Fort-Lévêque. Dans le même temps, la Reine Marie-Antoinette, prodigue et insouciante, demande à Nicolas Le Floch de contrer des menées visant à la compromettre. Haletante et minutieuse enquête ! De Paris à Versailles, le policier des Lumières poursuit sa traversée du siècle et va de surprises en surprises. Qui est cette mystérieuse victime ? Quel secret dispute Anglais et Français alors que les colonies d’Amérique se soulèvent ? A quelle fin dérobe t’on un objet précieux à Frédéric II ? L’amour jette-il son poids dans la balance ? Armé de la confiance du jeune Louis XVI et de ses amis parviendra-t-il malgré périls et obstacle à démêler les arcanes de ces affaires extraordinaires ?

Citation:

Nous disposons de mouches en surabondance. Mets-en quelques unes à bourdonner là-dessus.

 

Mon avis:

L’affaire du Cadavre Anglais débute en période de Carême, Nicolas déambule dans les rues de la capitale, il passe à côtés de la prison de Fort-Lévêque. Un cadavre git au sol, qui est-il ? Comment est-il arrivé là ? Nicolas se pose ces questions. Le commissaire Le Floch se saisie de l’enquête. Il ordonne d’emmener le corps au grand châtelet, Sanson et Semacgus vont pratiquer l’autopsie. De nombreux éléments révèlent que l’homme a été assassiné. Affaire d’Etat, vengeance ? Au fur et à mesure l’enquête Nicolas découvre que son prisonnier était un horloger anglais. Ce qui tracasse le plus Bourdeau et Nicolas c’est le silence de Sartine sur cette affaire, lui l’homme le mieux informé de Paris ne donne aucun indice à son fidèle inspecteur. Tout se complique encore quand Nicolas voit disparaître des témoins importants de l’affaire. En parallèle de cette enquête le marquis de Ranreuil doit régler une affaire compromettant la  reine Marie-Antoinette, cette dernière à une nouvelle fois été abusé par son entourage.

J’ai apprécié le cadavre anglais, après le sang des farines que j’avais trouver un peu terne. Cet épisode est plus rythmé, on retrouve le commissaire Le Floch au meilleur de sa forme. J’ai particulièrement apprécié la confrontation et le jeu de dupe avec Sartine. Lequel sortira gagnant du duel réponse surement dans le noyé du grand canal. Je vous met au défis de trouver le rôle de tous les suspects avant de lire les conclusions de Nicolas, personnellement je n’ai pas réussi.

Lu dans le cadre du challenge tour du monde organisé chez Babelio

cropped-logo_babelio_new-noir

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s