Le noyé du grand canal-Jean François Parot

Dans ce huitième opus des aventures du commissaire Le Floch, Jean-François Parot a écrit une intrigue remarquable.

 

le-noye-du-grand-canal

Le noyé du Grand Canal – Jean François Parot couverture

 

Fiche technique:

Auteur: Jean-François Parot

Genre: roman historique

400 pages

éditeur: Jean-Claude Lattés

année de parution: 2009

Résumé de l’éditeur:

1778, Versailles est en ébullition. Les quolibets se multiplient contre la reine, alors qu’elle attend son premier enfant.Au cours d’un bal, elle a perdu un bijou en diamant constituant une clé pour accéder à ses appartements.
Mais Nicolas Le Floch n’a pas le temps de résoudre ce délicat problème. Le roi l’envoie sur un navire afin de surveiller son cousin, l’intrigant duc de Chartres. Après avoir participé à la bataille navale contre les Anglais, Nicolas Le Floch rentre à Versailles, où l’on découvre un mort près du Grand Canal.
Sur la piste de l’assassin, Nicolas Le Floch s’inquiète : pourquoi le nom du frère du roi apparaît-il dans son enquête avec autant d’insistance ? Et quel rôle ambigu joue la lingère de Marie-Antoinette ?
A la cour comme à la ville, le commissaire au Châtelet risque sa vie et celle de ses proches pour sauver la royauté.

Premières lignes:

Vrai songea Nicolas, je préfére l’odeur des écuries ! Un remulge montait du parterre martelé et dans la poussière soulevée, la fumée des chandelles ne parvenait pas à masquer le mélange des parfums des fard et de la sueur des corps mal lavés.

Considérez le papier, la trace de cette coupure apparaît sur les deux exemplaires

Mon avis:

Le huitième opus des aventures du commissaires aux affaires extraordinaires débute par la réconciliation entre Nicolas et Sartine.  Nicolas se voit confier la tâche de partir en bretagne pour surveiller le duc de Chartres au commandement des forces navales françaises face aux anglais. Dès son retour à Paris, Nicolas doit faire face à une affaire touchant à la sureté du royaume. L’affaire est suffisament grave, un bijou cher à la Reine Marie-Antoinette a été dérobé, ce vol alimente des pamphlets orduriers.  La Reine supporte d’autant plus mal les injures qu’elle est enceinte. C’est le début d’une course folle pour Nicolas, Bourdeau et les mouches. Nicolas fait face à un adversaire de taille, selon Semacgus son discernement est altéré. Les cadavres se multiplie, un assassinat près du grand Canal, un autre dans la machinerie, l’inspecteur Renard dans le Grand Commun. C’est une nouvelle fois au péril de sa vie que Nicolas, va tenter de résoudre cette affaire. Qui en veux à la sûreté de la reine ?  A chaque fois l’assassin laisse derrière lui des partitions de musique de la chapelle royale. Les castrats ou les musiciens de la chapelle seraient-ils en cause ?

Le noyé du Grand Canal est un bon roman historique de Jean-François Parot. Il faut vraiment lire le roman jusqu’au bout pour trouver la tête pensante de tous ces crimes.

Livre lu dans le cadre du challenge: autour du monde organisé par babelio

cropped-logo_babelio_new-noir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s