Alias Caracalla – Daniel Cordier

J’avais beaucoup entendu parler du livre de Daniel Cordier sur son expérience de secrétaire particulier de Jean Moulin pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Je n’avais pas encore eu l’occasion de me plonger dans le livre, c’est aujourd’hui chose faite. La Résistance est l’un de mes aspects favoris dans la Deuxième Guerre Mondiale.

 

alias caracalla

Alias Caracalla de Daniel Cordier – couverture

Fiche technique

Auteur: Daniel Cordier

Genre: autobiographie

1152 pages

Editeur: Folio

Année de parution: 2011

Résumé de l’éditeur:

«Voici donc, au jour le jour, trois années de cette vie singulière qui commença pour moi le 17 juin 1940, avec le refus du discours de Pétain puis l’embarquement à Bayonne sur le Léopold II. J’avais 19 ans. Après deux années de formation en Angleterre dans les Forces françaises libres du général de Gaulle, j’ai été parachuté à Montluçon le 25 juillet 1942. Destiné à être le radio de Georges Bidault, je fus choisi par Jean Moulin pour devenir son secrétaire. J’ai travaillé avec lui jusqu’à son arrestation, le 21 juin 1943. Ces années, je les raconte telles que je les ai vécues, dans l’ignorance du lendemain et la solitude de l’exil. J’ai choisi pour cela la forme d’un « journal », qui oblige à déplier le temps et à fouiller dans les souvenirs. Les conversations que je relate ont pris spontanément la forme de dialogues. Qu’en penser après tant d’années? J’ai trop critiqué les souvenirs des autres pour être dupe de mes certitudes : là où finissent les documents, commence le no man’s land du passé, aux repères incertains. Mais s’il est dans la nature d’un témoignage d’être limité, il n’en est pas moins incomparable : instantané du passé, il permet de faire revivre les passions disparues. J’ai consacré beaucoup de temps et de soins à traquer la vérité – elle seule donne un sens à une telle entreprise – pour évoquer le parcours du jeune garçon d’extrême droite que j’étais, qui, sous l’étreinte des circonstances, devient un homme de gauche. La vérité est parfois atroce.»

Premières lignes:

Daniel Cordier est né à Bordeaux en 1920, Maurrassien, il milite à l’Action Française. Révolté par l’armistice, il embarque le 21 juin 1940 pour l’Angleterre.

Pendant que je mène mon enquête, un événement imprévu occupe tous les esprits: le débarquement, dans la nuit, de soldats canadiens à Dieppe

Mon avis:

Daniel Cordier alias Alain ou Bip.W a écrit son livre sous forme d’un journal hebdomadaire. Comme tout récit chronologique, Daniel Cordier débute pat le commencement. Il explique les causes de son engagement auprès des hommes de Londres dans un premier temps. Nous sommes également les témoins de ces doutes politiques lui le camelot du Roi admirateur de Maurras ne comprend pas son attitude vis à vis du Maréchal Pétain.

Tous au long des pages de ce livre c’est la vie personnel d’un jeune homme qui nous apparaît. Son engagement en Angletterre à côté du grand Charles pour faire la guerre et tuer du « boches ». La préparation étant trop longue, il s’engage dans le BRCA. Une fois cette voie choisie, il n’est plus possible de reculer. Cordier est parachuté en France pour être le radio de Bip, son nom de résistant est Bip.W. Sa rencontre avec Rex (Jean Moulin), change sa destinée, il sera son secrétaire particulier pour la Résistance. Pour les résistants, il devient Alain. Désormais, il doit faire attention à tout et à tout le monde. Il est le témoin privilégie des doutes de Rex et de ses relations souvent difficiles avec les chefs des mouvements. Grâce au témoignage de Daniel Cordier, nous comprenons les difficultés quotidiennes de ces hommes et de ces femmes qui se sont battus dans la clandestinité au risque de leur vie. Son témoignage est éclairant sur les difficultés rencontrées par Jean Moulin pour fusionner les mouvements de zone sud et les difficultés encore plus grande pour tenter le même opération en zone nord.

J’ai adoré ma lecture d’Alias Caracalla, en général j’aime énormément les récits sur la Deuxième Guerre Mondiale. Le témoignage de Daniel Cordier sur la vie intérieure de la Résistance est captivant. J’ai appris beaucoup de chose, notamment sur la rivalité de certains hommes du BRCA et de Jean Moulin. Je vous conseille ce livre si vous aimez la Résistance ou les témoignages poignants. Au delà des considérations politiques, on ressent l’admiration et la dévotion d’un tout jeune homme à celui qui en quelque temps est devenu son maître à penser. Rex avait trouvé en Alain son homme de confiance, ils avaient régulièrement des marques d’affections l’un pour l’autre.

cp coeur

Coup de cœur 2017 – livres

 

Livre lu pour les challenges suivants: multi-défis 2017, challenge ABC, challenge tour du monde, challenge Deuxième Guerre Mondiale et le challenge Histoire

Une réflexion sur “Alias Caracalla – Daniel Cordier

  1. Pingback: Challenge Histoire : le récapitulatif | Falaise Lynnaenne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s