La gloire des maudits * Nicolas d’Estienne d’Orves

La gloire des maudits est la 26ème publication de Nicolas d’Estienne d’Orves. Il a obtenu plusieurs distinctions littéraires dont le prix Roger Nimier en 2002 pour Othon ou l’aurore immobile et le prix Cazes brasserie Lipp en 2012 pour Les fidélités successives.

la gloire des maudits- couverture

Fiche technique:

Auteur: Nicolas d’Estienne d’Orves

Genre: roman historique

528 pages

date de parution: 23 août 2017

Résumé de l’éditeur:

Fille d’un collaborateur exécuté sous ses yeux à la Libération, Gabrielle Valoria doit écrire la première biographie de Sidonie Porel. Mais qui est vraiment Sidonie Porel ? La plus célèbre romancière de son époque ou une imposture littéraire ? Une grande amoureuse ou une manipulatrice ?
En plongeant dans le passé de cette femme qu’elle craint et qu’elle admire, Gabrielle découvre un univers où grouillent les menteurs et les traîtres. Écrivains, politiciens, journalistes, prostituées, grands patrons : tous cachent un secret qui tue…

Depuis combien de temps arpente-t-elle la chaussée ? Plusieurs heures, sans doute. Le temps lui échappe et c’est bien ce qu’elle cherche: évacuer toute chronologie, toute logique, comme si l’enchaînement des faits pouvait perdre sa signification.

Mon avis:

La gloire des Maudits est un roman à tiroirs. Gabrielle, le personnage central est une jeune fille naïve qui vit encore dans le souvenir de la Deuxième Guerre Mondiale. Simon, son petit frère est beaucoup plus conscient des difficultés du monde. Ils sont orphelins, leur parents sont mort après la guerre. Leur père fusillé à la libération et leur mère quelques années plus tard. Gabrielle et son frère continuent à vivre dans l’appartement familial du Palais-Royal, mais les fins de mois sont difficiles. Elle reçoit la lettre d’un inconnu répondant au prénom de Léon. Celui-ci lui donne de l’argent pour faire éclater le sombre passé de la célèbre romancière Sidonie Porel. Puis c’est un grand industriel français qui lui fait la même proposition.  Tout au long de son enquête, Gabrielle va de surprise en surprise. Qui se cache derrière la face policée de l’écrivaine à succès ?

Le personnage de Gabrielle est attachant, cette jeune femme qui tente de masquer les difficultés à son petit frère s’embarque dans une folle aventure. Elle qui n’aime pas le mensonge va devenir une experte dans l’art de la dissimulation. Le personnage de Sidonie Porel, une romancière courtiser et reconnu, nous permet de pénétrer dans le monde feutré de la littérature où en réalité tous les coups sont permis. Comme dans les autres milieux explorer par le livre: la finance, la prostitution et la politique.  Je regrette cependant que les causes de la mort d’Enrique Valoria, le père de Gabrielle demeurent dans l’ombre.


Ma note: 9/10

Coup de coeur 2019


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.