Mes coups de coeurs 2019

En 2019 j’ai eu des coups de coeurs pour quatre livres, trois films et une chanson.

Yasmina Kadra raconte la traque et la chute de Kadafi. C’est ma première lecture de cet auteur, j’ai adoré son style direct et percutant. (chronique)

La gloire des maudits de Nicolas d’Estienne d’Orves est un formidable roman narrant les difficultés d’une vie, du luxe à l’abîme. Le tout sur fond de Deuxième Guerre Mondiale et dans le Paris littéraire. (chronique)

Les coulisses du temps de Monique Vandemoortele nous embarque avec ses deux héros dans un voyage dans le temps (nous croisons Louis XIV et Louis XVII), des révolutionnaires, et la nouvelle technologie d’aujourd’hui. (chronique)

Scandal à Buckingham, le corgi favori de la Reine a disparu. Nous suivons les rebondissements de la vie de ce petit corgi pour retrouver sa place auprès de sa chère souveraine. (chronique)

Ferdinand, le personnage principal d’Aurélie Valognes dans mémé dans les orties est un homme seul qui n’a qu’une idée en tête déranger le quotidien de ses voisines. Il doit lutter contre sa concierge qui essaie de saboter tous ses plans. Cette comédie est géniale, au début Ferdinand nous agace mais quand on fermer le livre il nous manque. (chronique)

Ma chanson de l’année de 2019 c’est Shallow la BO du film a star is born interprétée par Lady Gaga et Bradley Cooper. Le grain de voie sensuelle de Bradley Cooper me fait tomber à la renverse. (chronique)

Embarquement immédiat direction la station spatiale internationale dans la fusée de Thomas Pesquet. 16 levers de soleil, pour vivre l’aventure quotidienne de notre astronaute au rythme du saxo et des extraits du petit Prince. Un documentaire tout en douceur sur la préparation de la mission, la vie dans l’espace et le retour sur terre. Commençons 2020 en regardant le ciel. (chronique)

Au nom de la terre, c’est un message d’amour au monde paysan. La vie quotidienne très difficile de ces hommes, des ces femmes et de leurs familles pour nourrir une partie de la population. Ils doivent toujours produire plus, endettés encore pour espérer survivre. Ce film émouvant porter par Guillaume Canet dans le rôle titre ne peut pas vous laisser indifférent. (chronique)

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.