Hommage à Daniel Cordier

Il était l’un des deux derniers Compagnons de la Libération, Daniel Cordier le secrétaire personnel de Jean Moulin s’est éteint aujourd’hui.

Daniel Cordier était l’Histoire, il est l’un de ses acteurs de l’ombre. Durant la Deuxième Guerre Mondiale, il est le secrétaire particulier de Jean Moulin de 1942 à 1943. Dans son libre Alias Caracalla, son autobiographie parue en 2009, il raconte sa jeunesse, sa rencontre avec Jean Moulin et son retour à Londres. Après la guerre, cet homme passionné des belles choses devient marchand d’art et collectionneur.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.